Éditos

Une septième édition d’Automne en Normandie placée sous le signe de l’Histoire et de son retour en force dans le spectacle vivant. Des aventures individuelles aux tragédies collectives, des mythes immémoriaux à l’actualité immédiate, ce sont 44 troupes d’artistes issues de 15 pays différents, qui vous feront découvrir le meilleur d’une création contemporaine plus que jamais à l’écoute des soubresauts de notre présent. Chine, Mexique, Japon ou encore Italie, la présence des productions étrangères s’étoffe cette année encore et vient confirmer l’identité cosmopolite d’un festival à la pointe de la création européenne et internationale. 

La diversité des formes proposées, quelquefois leur radicale nouveauté, se déploie dans toutes les grandes villes de Haute-Normandie, grâce à une extraordinaire mobilisation des structures culturelles de la région, mais aussi des partenaires privés du festival. De la musique symphonique au Nouveau Cirque, des grands classiques du théâtre aux écritures les plus contemporaines, de la danse conceptuelle au ballet, ce sont en effet 28 salles qui proposent à chacun de découvrir un panorama du spectacle vivant d’aujourd’hui sous l’angle d’une thématique aussi féconde qu’exigeante.

L’inscription de la culture au cœur des territoires normands, en Seine-Maritime et dans l’Eure reste donc, aujourd’hui comme hier, une priorité pour l’Établissement Public de Coopération Culturelle Arts 276 qui, après la première édition du festival littéraire estival Terres de Paroles, souhaite plus que jamais rendre accessible à tous le meilleur de la création contemporaine, et particulièrement pour la jeunesse collégienne et lycéenne, à laquelle de nombreuses représentations spécifiques, accompagnées d’un travail de fond avec les artistes, sont destinées.

Je tiens également à remercier le soutien des partenaires privés du festival, particulièrement significatif cette année, et qui témoigne de la qualité et de la pertinence de la synergie entre le monde de la culture et celui de l’entreprise.

Automne en Normandie vous convie donc à trois semaines d’aventures culturelles au coeur de l’actualité du spectacle vivant, et vous en facilite l’accès grâce à ses formules d’abonnement avantageuses, ses relations privilégiées avec les établissements scolaires, les comités d’entreprises et les associations et, bien-sûr, ses nombreuses navettes.
Profitez-en, et bon festival à tous !

Didier Marie
Président du Département
de la Seine-Maritime
Président de l’Établissement Public de Coopération Culturelle Arts 276

Didier Marie © DR

 

« Hegel note quelque part que tous les grands événements et personnages historiques surviennent pour ainsi dire deux fois. Il a oublié d’ajouter : une fois comme grande tragédie et la fois d’après comme misérable farce. » Dans ce célèbre incipit du Dix-huit Brumaire de Louis Bonaparte, Marx, comme avant lui Aristote, Shakespeare ou Corneille, souligne le lien consubstantiel entre représentation politique et représentation tout court, entre la scène de l’Histoire et la scène du spectacle. De fait, le spectacle vivant se donnant d’emblée à voir dans un espace public, immédiatement politique, il réactive à chaque moment notre propre rapport au passé, mais aussi – et surtout – à notre présent.

Aujourd’hui plus que jamais, l’Histoire fait un retour en force sur les scènes française et internationale, et Automne en Normandie vous propose d’y plonger un autre regard, tant il est vrai que les images qui nous assaillent quotidiennement font davantage écran à l’Histoire qu’elles ne l’expliquent. Loin de toute redondance journalistique, ce parcours artistique vous propose de mettre en perspective un présent devenu de plus en plus opaque et un passé qui a encore beaucoup à nous dire. Le temps du spectacle n’est-il pas, en effet, celui d’une approche par définition réflexive et  problématique de l’Histoire ? Et le miracle c’est que, allez savoir pourquoi, l’effet de réel produit par ce que nous voyons ou entendons sur scène est quelquefois plus puissant que le flot des images télévisuelles...

L’actualité internationale de ces dernières années, du Japon à la Grèce, du Liban au Mexique, offre une matière riche aux propositions les plus contemporaines et, quelquefois, les plus détonantes du festival. Mais les œuvres dites « du passé » sont elles aussi bien présentes, car elles n’en finissent pas d’interroger notre présent : elles ont rajeuni en voyageant dans l’espace-temps, comme l’un des deux frères du « paradoxe des jumeaux » d’Einstein, dont s’inspire la dernière création de Mathilde Monnier : l’Alice de Lewis Carroll fait l’école buissonnière dans la Chine d’aujourd’hui (avec des acrobates qui plus est !), Roméo et Juliette sont deux jeunes des banlieues, et les Percussions de Strasbourg nous font vivre, pour leur demi siècle d’existence, une des plus époustouflantes rencontres de la musique avec sa propre histoire !

Un autre motif émaillera ce voyage au coeur de la création contemporaine : le rapport entre la musique et l’espace, entre le son et le mouvement, par la présence, quasi-systématique, de musiciens en formation live sur les plateaux des chorégraphes – d’Emmanuelle Huynh à Gilles Jobin, en passant par Mié Coquempot et son hommage au mythique Pierre Henry, qui interprétera également sa dernière création, Le Fil de la vie. Une autre façon d’appréhender le son comme mouvement, comme rythme, mais aussi comme architecture, à l’instar du dispositif spatialisé orchestré par le Brussels Philharmonic autour d’oeuvres de Xenakis et de compositeurs du répertoire.

Et enfin, pour la première fois, Automne en Normandie vous proposera de (re)découvrir l’oeuvre d’un grand plasticien : Philippe Ramette, dont l’univers mystérieux et métaphysique, qui ne cesse de s’étonner d’être au monde, illustre notre brochure, et dont les dernières sculptures font l’objet d’une exposition exceptionnelle.

Toute l’équipe du festival vous souhaite de vivre un automne normand plein d’émotions et d’étonnements.


Robert Lacombe
Directeur de l’Établissement Public de Coopération Culturelle
Arts 276

Robert Lacombe ©  Ferrante Ferranti